Mission

Un séjour original

01 avril 2018

Fin janvier, et durant trois semaines, seize personnes retraitées ont séjourné au Cameroun. Parmi elles, des membres issus des Églises cévenoles, du Chablais, d’Aulnay, du Chambon-sur-Lignon, de Nice.

Ce voyage organisé par l’association Espérance nord-sud et soutenu par le Défap-Service protestant de mission avait plusieurs objectifs.

Le groupe des "seniors solidaires" © Richard Dahan

À la rencontre les uns des autres

La rencontre ; l’une des forces de nos Églises, c’est l’universalité. Où qu’il se rende, le chrétien rejoint des communautés accueillantes. Le groupe a pu vérifier la réalité de cette hospitalité. Cela rappelle les échanges et les visites décrits dans les Actes des Apôtres. Cultes, réception dans les familles, discussions autour des textes bibliques touchant à la sauvegarde de la Création, films, entretiens et débats dans le respect des cultures et des contextes différents.

La solidarité ; ce séjour s’est inscrit dans une longue histoire. Il y a 20 ans, l’association avait aidé, à la suite de camps de jeunes franco-camerounais, à construire un dispensaire dans l’un des quartiers les plus pauvres de Douala. Un défi s’imposait : sa rénovation. Après des mois de recherche de fonds, de labeur, de travaux, l’inauguration a été vécue dans la reconnaissance. Il y a aussi eu des ateliers d’initiation à la fabrication de cuiseurs économiseurs de bois, avec deux buts : protéger la forêt et générer des emplois.

Partager l’espérance

Le partage ; un tel voyage va dans le sens de l’utopie de la Cevaa, quand elle invite à échanger avec l’autre, l’étranger, pour mieux le connaître dans son identité, sa foi, sa culture. Le rencontrer en vérité, malgré les barrières, les incompréhensions, les interrogations, les a priori. Un tel voyage permet, au retour, fort de ces échanges, de mieux comprendre et accueillir l’étranger et le migrant.

Le groupe est rentré avec des interrogations sur l’avenir politique du Cameroun, dans une situation compliquée, dans un pays qui connaît la croissance, avec pourtant des pans entiers de la population dans une grande pauvreté, dans les villes sans plan d’urbanisme et des campagnes qui connaissent l’exode rural.

Malgré ces interrogations, il y a une espérance, avec une jeunesse instruite, moderne, pétillante, porteuse d’une foi profonde, d’une spiritualité joyeuse et dynamique, qui s’impatiente et espère qu’une page se tournera, pour que la démocratie s’instaure enfin, et que le peuple puisse vivre dignement.

Richard DAHAN
pasteur retraité
#mission#Cameroun#Richard Dahan

Commentaires